Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 septembre 2017

Journées du Patrimoine. Circuit : sur les traces de la ligne 44A.

9 et 10 septembre 2017.

 

Journées du Patrimoine.

Circuit : sur les traces de la ligne 44A.

 

 

De 1867 à 1969, la ligne 44 A relie Spa à la frontière grand-ducale. C’est peu dire que la construction (rendue difficile par le relief de cette région forestière) et l’exploitation de cette ligne ferroviaire fut mouvementée…

Ainsi le tout premier trajet vers Spa a eu lieu le 17 février 1867, 3 jours avant l’ouverture de la ligne au public. Le prince Henri, frère du Roi des Pays-Bas et lieutenant du Roi dans le Grand-Duché de Luxembourg, a inauguré le tronçon. A son retour vers le Luxembourg, à quelque distance de Spa, la locomotive a heurté un enfant qui jouait sur la voie. Son père, garde-barrière, a voulu le sauver mais a été atteint par le marchepied et tué sur le coup. Le pire c’est que la mère, elle aussi, avait été tuée par un train un an auparavant sur la ligne entre Pepinster et Spa !

Les accidents se sont succédé sur cette ligne : en 1867, 1868, 1872, 1873, 1874 et pour finir en 1968. Ce dernier signera la fin de la circulation des voyageurs bien que, depuis 1959, les trains de voyageurs avaient déjà été remplacés par des autobus ne laissant qu’un trafic occasionnel pour les spectateurs du circuit de Francorchamps.

 

C’est donc sur les traces de cette ligne 44 A aménagée en RAVEL que nous avons emmené une quarantaine de personnes pour une jolie balade contée de 8km, de la halte de la Géronstère à la gare de Sart-station.

Un rallye-photos avait été prévu pour les enfants mais il n’a pas eu de succès, aucun enfant ne nous ayant accompagnés.

Malgré la pluie qui nous a copieusement arrosés le samedi mais sous le grand soleil du dimanche, ce furent deux belles promenades où chacun a trouvé une occasion enrichissante d’appréhender un tout petit bout de notre histoire ferroviaire locale.

 

  • Merci à Monsieur Georges Henrard dont les livres « Histoire de tortillards ardennais : Spa-Stavelot, les petits trains des neiges. » nous ont précieusement fourni commentaires et explications.
  • Merci à Réalités, mensuel de Spa dont Paul Jehin est éditeur responsable, pour les articles que nous y avons trouvés.
  • Enfin merci à tous les membres de PAC Spa qui ont œuvré à la bonne réalisation et au succès de ces Journées du Patrimoine.

 

10:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Quelles belles journées intéressantes qui en ont séduit plus d'un malgré une météo éprouvante le samedi!

Écrit par : Legros Marie | vendredi, 15 septembre 2017

Écrire un commentaire